COMMENT Planifier mes travaux forestiers?

Amorcer des travaux d’aménagement forestier sur sa propriété peut être une expérience malheureuse, si on ne planifie pas avec soin les étapes à suivre. Voici quelques conseils de base pour vous aider dans cette tâche :

1. Visitez des sites de démonstration de travaux d’aménagement forestier pour visualiser ce que vous recherchez pour votre propriété. Les syndicats de producteurs de bois, les groupements forestiers, les associations forestières, les agences forestières de votre région organisent régulièrement des visites sur le terrain pour les propriétaires forestiers. Profitez-en!

2. Faites réaliser un plan d’aménagement forestier qui répond à vos besoins. Ce plan doit être conçu par un conseiller forestier qui vous inspire confiance, en fonction de vos objectifs. Ce plan devra inclure la description de la composition forestière de votre propriété, l’identification sur carte des milieux à protéger et des potentiels pouvant être développés, des suggestions d’interventions sylvicoles pouvant être réalisées en fonction des potentiels de la forêt et de vos objectifs.

3. Ayez une carte précise de vos lots afin de communiquer efficacement avec quiconque travaille sur votre propriété. Votre plan d’aménagement forestier devrait inclure une telle carte.

4. Si vous utilisez les services d’une entreprise de services, ayez un contrat écrit définissant les obligations et responsabilités de chacun. Demandez un apperçu des travaux d’aménagement forestier réalisés par cette entreprise.

5. Sachez quels arbres seront récoltés et identifiez-les, ou faites-les identifier, au marqueur.

6. Surveillez quotidiennement l’évolution des travaux effectués par un entrepreneur, groupement ou conseiller forestier afin de bien vous entendre sur les résultats recherchés.

7. Obtenez la juste valeur pour vos bois récoltés et vendus à une usine de transformation. Les techniciens forestiers œuvrant pour le syndicat ou office de producteurs de bois de votre région peuvent vous visiter gratuitement pour vous aider à diriger vos bois vers les usines de transformation appropriées.

8. Soyez au courant des taxes et impôts à payer sur la vente de vos bois. Selon la taille et la nature de vos opérations, vous subirez une imposition sur les opérations forestières, le gain en capital ou le revenu ordinaire tiré de la vente de bois ou de subventions reçues.

Facteurs à considérer avant de signer un contrat avec un entrepreneur (APB Beauce)

Deux modèles de contrat (FPBQ)

Consultez le syndicat/office de producteurs forestiers de votre région

Retour vers le haut