Venez discuter de nouvelles avenues pour la mise en marché

Éditorial extrait du journal L’Information du forestier – Septembre 2017
Il y aura, à l’ordre du jour des prochaines rencontres de consultation et d’information du 17 au 26 octobre, un point sur les nouvelles avenues de fonctionnement dans la mise en marché des bois. De quoi sera-t-il alors question ? À la fois de petits et de grands changements.

Petits changements parce que nous ne voyons pas en ce moment le besoin de chambarder profondément le type d’intervention du Plan conjoint, aussi bien dans les marchés du sciage que dans ceux du papier, des panneaux et autres. D’une part, nous croyons plus que jamais à la pertinence du Plan conjoint et de ses interventions pour défendre les intérêts des producteurs. Donc, pas question pour nous de réduire ces interventions ou de jouer un moindre rôle. D’autre part, les grands principes derrière nos façons d’intervenir nous semblent encore adaptés aux caractéristiques dominantes des marchés de notre territoire. Nous ne croyons donc pas souhaitable pour le moment de les modifier en profondeur.

Mais grands changements aussi, car des ajustements sont certainement nécessaires dans les façons de fonctionner, que ce soit pour mieux influencer les marchés en faveur des producteurs ou pour nous adapter à la place grandissante qu’occupent les entrepreneurs et les opérations mécanisées dans la production. Ce ne sont pas là des affirmations nouvelles, mais elles demeurent plus que jamais d’actualité. Les marchés du sciage et les opérations mécanisées occupent maintenant des places prépondérantes dans le paysage et cette tendance ne devrait que s’amplifier. À nous de nous y adapter.

Nous souhaiterons donc échanger avec vous sur plusieurs sujets. Nous voudrons discuter de l’évolution des ententes avec les acheteurs de bois de sciage et de déroulage. Les ententes actuelles ont été dénoncées et de nouvelles doivent être négociées dans les prochains mois. Nous avons déjà fait connaître nos attentes et nous pourrons les revalider avec vous.

Nous voudrons aussi vous présenter le nouveau Contrat de récolte de bois et de vente de droit de coupe développé par la Fédération des producteurs forestiers du Québec et discuter du rôle qu’il peut jouer dans la mise en place d’un service de paiement simultané du producteur et de son entrepreneur.

Il sera aussi pertinent de vous informer de la négociation d’une nouvelle convention pour les services de transport et des mécanismes de calcul des coûts de transport développés.

Dernier sujet d’importance, nous voudrons parler avec vous du recours aux technologies de l’information et aux solutions en lignes afin de gérer plus efficacement l’accès aux marchés et les programmes de livraisons. Il y a probablement là des solutions intéressantes pour les producteurs les plus actifs et nous devons les envisager.

Si l’évolution de la mise en marché vous intéresse et si vous souhaitez faire connaître vos visions et votre point de vue, mettez une soirée de consultation et d’information à votre agenda. Nous vous y rencontrerons avec plaisir!

Jean-Pierre Dansereau, ing. f.
Directeur général