La mobilisation du bois des forêts privées mobilise de plus en plus les esprits et les moyens des acteurs œuvrant en forêt privée. À preuve, dans la Stratégie nationale de production de bois, le MFFP vise à faire passer la récolte de bois en forêt privée à 7,8 Mm³ par année d’ici 2025. L’atteinte de cet objectif est conditionnelle à la réunion de conditions gagnantes qui permettront de susciter l’intérêt des propriétaires forestiers à récolter du bois, soit en améliorant leur environnement d’affaires. En 2015, la FPFQ identifiait des facteurs permettant de déclencher la récolte de bois chez les propriétaires forestiers, proposait des indicateurs pour en faire le suivi et évaluait si l’environnement d’affaires des producteurs forestiers favorisait la mobilisation du bois. Six ans plus tard, nous revisitons ce concept afin d’en suivre l’évolution.

Les déclencheurs de la récolte de bois chez les propriétaires forestiers

Selon notre expérience et la littérature scientifique à ce sujet, la décision de récolter du bois est influencée par quatre facteurs séquentiels et complémentaires :

  • 1

    La récolte de bois doit correspondre aux motivations personnelles du propriétaire forestier. L’activité sylvicole doit donc concorder avec ses valeurs personnelles, son identité ou son mode de vie.

  • 2

    La récolte doit constituer une opportunité d’affaires, c’est-à-dire que la forêt doit être mature et un marché lucratif pour la vente de bois doit exister.

  • 3

    Les réglementations municipale, provinciale et fédérale doivent permettre la réalisation de cette activité sur une base rentable. En parallèle, le traitement fiscal du revenu forestier doit être raisonnable.

  • 4

    Un soutien technique est nécessaire pour faciliter l’aménagement forestier, la récolte, la commercialisation, le transport du bois et la remise en production du site récolté.

Facteurs déclencheurs de la récolte de bois chez les propriétaires forestiers

Lire le pdf