Tous les propriétaires de boisé peuvent devenir membres du syndicat de leur région et ainsi participer à la vie démocratique de l’organisation.

Les syndicats de producteurs forestiers sont des organismes sans but lucratif qui regroupent les propriétaires forestiers de leur région afin de défendre leurs intérêts. Sous diverses dénominations, 13 syndicats ou offices de producteurs forestiers sont présents à travers le Québec et travaille en collaboration avec la Fédération des producteurs forestiers du Québec.

Ces syndicats et offices sont:

  • Syndicat des producteurs de bois d’Abitibi-Témiscamingue
  • Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent
  • Association des propriétaires de boisés de la Beauce
  • Syndicat des producteurs de bois du Centre-du-Québec
  • Syndicat des producteurs de bois de la Côte-du-Sud
  • Syndicat des producteurs de bois de la Gaspésie
  • Office des producteurs de bois de la Gatineau
  • Alliance des propriétaires forestiers des Laurentides et de l’Outaouais
  • Syndicat des producteurs de bois de la Mauricie
  • Office des producteurs de bois de Pontiac
  • Syndicat des propriétaires forestiers de la région de Québec
  • Syndicat des producteurs de bois du Saguenay–Lac-Saint-Jean
  • Syndicat des Producteurs forestiers du Sud du Québec

 

Au sein de la forêt privée, le rôle des syndicats de producteurs forestiers est triple :

  1. Ils agissent comme représentants des propriétaires de boisés de leur territoire auprès des diverses instances administratives, économiques et politiques locales, régionales et provinciales (compagnies forestières, municipalités, ministères, etc.).
  2. Ils diffusent des informations régionales importantes pour les propriétaires, organisent des formations et offrent des services pour aider les propriétaires dans la gestion de leurs boisés et la commercialisation de leur bois.
  3. Ils administrent la réglementation de mise en marché des produits forestiers. Les propriétaires de boisés peuvent en effet voter des réglementations portant sur les conditions de production et de mise en marché des bois qui viseront tous les propriétaires de boisés de leur territoire, en vertu des dispositions de la Loi sur la mise en marché des produits agricoles, alimentaires et de la pêche. Ces réglementations permettent d’encadrer la mise en marché des produits forestiers et ainsi d’équilibrer le rapport de force entre des dizaines de milliers de petits producteurs forestiers et quelques dizaines d’entreprises de transformation consommatrices de ces bois.

Comme détaillé ci-dessous, le travail des syndicats de producteurs forestiers est vérifié périodiquement par la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec. Selon les services réclamés par les producteurs et les réglementations de mise en marché qui sont appliquées, chaque syndicat embauche de deux à quinze employés permanents.

Répartition de la forêt privée au Québec par territoires de plans conjoints