La sylviculture est l’art et la science de cultiver les forêts. Elle a pour objectif de faire évoluer les forêts en fonction des besoins de son propriétaire.

Une catégorie populaire de traitements sylvicoles auprès des propriétaires de boisés est la récolte partielle et périodique. On enlèvera alors le bois de moindre qualité, ou endommagé, afin d’améliorer la croissance et la qualité des arbres restants.

En sylviculture, il est important de suivre la tendance naturelle des peuplements forestiers et de favoriser la croissance des essences forestières les mieux adaptées aux sols et au drainage en place. On ne gagne jamais à s’opposer à l’équilibre instauré par la nature.

Une multitude de traitements sylvicoles existent et le sylviculteur saura choisir l’intervention permettant d’imiter la nature tout en accélérant son œuvre. Le sylviculteur veille principalement à l’établissement d’une régénération ainsi qu’à l’entretien et l’exploitation de la forêt. Il prend régulièrement des mesures sur l’âge, la composition, la densité et la vigueur des peuplements composant la forêt pour établir un diagnostic et identifier les interventions qui visent à améliorer son état ou développer le plein potentiel du boisé.

Si vous êtes intéressé à savoir comment la sylviculture peut améliorer votre boisé, consultez la section Bibliothèque sous Fiches/Aménagement forestier et sylviculture ainsi que la section Guides/Forêts. Si vous souhaitez protéger vos investissements sylvicoles, consultez la section Contrats types/Transfert de responsabilité : engagement à ne pas détruire les investissements sylvicoles.

Bien élaguer, pour une valeur ajoutée

2019-09-25
Le travail d’élagage est un art, et les producteurs de bois ont tout intérêt à le maîtriser en sachant quand et comment exécuter le travail et en utilisant des outils appropriés et de qualité. L’ingénieur forestier Patrick Lupien, du Syndicat des producteurs de bois de la Mauricie, coauteur du Guide sylvicole du Québec (tome 2), a…