Une importante épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette est en cours au Québec. Il s’agit de l’insecte le plus destructeur des peuplements de conifères en Amérique du Nord.

Bien que cet insecte fasse partie du cycle naturel de la régénération de la forêt, les propriétaires voulant limiter le dépérissement de leur boisé peuvent se préparer et agir pour atténuer les impacts.

La mortalité des arbres dans un peuplement réduit les revenus par la perte de volume de bois et la diminution de la productivité des travailleurs. De plus, une quantité importante d’arbres morts peut augmenter les risques d’incendie forestier, nuire aux activités récréatives et entraver les activités de reboisement nécessaires lorsque la régénération naturelle est déficiente.

Les sections suivantes présentent les informations essentielles à la gestion d’un lot boisé en période d’épidémie.

L'épidémie de la tordeuse des bourgeons de l'épinette et mon boisé

2021-02-23
L’actuelle épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette a débuté en 1992 dans le sud-ouest du Québec, près de la ville de Gatineau. Depuis 2006, les superficies touchées ont augmenté rapidement dans certaines régions du Québec, dont la Côte-Nord, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Le ministère des Forêts, de la Faune…