L’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette a progressé au Québec. L’inventaire aérien de 2019 a dénombré 970 292 hectares de boisés privés affectés par l’insecte, comparativement à 993 182 pour 2018. La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) estime que 15 000 propriétaires de boisés subissent présentement les conséquences de cette épidémie à divers degrés.

Superficies infestées par la tordeuse selon le mode de tenure (été 2019

De l'aide demandée pour les propriétaires de boisés

Pour faire face à cette catastrophe naturelle, les producteurs forestiers ont convenu qu’il était urgent d’obtenir un soutien et la collaboration de la part du gouvernement permettant de :
1. Obtenir des conseils techniques pour la gestion des boisés affectés par l’insecte;
2. Coordonner la mise en marché des volumes de bois des forêts publiques et privées pour que les propriétaires puissent récolter et vendre le bois aux usines de transformation;
3. Protéger par un arrosage d’insecticide biologique les peuplements forestiers ne pouvant pas être récoltés en raison de leur jeune âge;
4. Reboiser les sites récoltés et dont la régénération naturelle est déficiente;
5. Offrir un traitement fiscal adéquat pour les propriétaires qui obtiendront un revenu subi et imprévu puisqu’ils devront réinvestir dans l’aménagement de leur boisé.

Cinq axes de travail du plan d'action de la tordeuse en forêt privée

Les actions inscrites au plan visent à améliorer l’efficacité des interventions, mettre en place des conditions favorables pour le bon déroulement des opérations, partager les expériences des premières régions affectées à celles qui le seront subséquemment et présenter un état des besoins faisant consensus parmi les acteurs concernés.