Les végétaux exotiques envahissants sont des plantes non indigènes nuisibles dont l’introduction ou la propagation menace la société, l’économie, l’environnement ou la santé humaine.

Il faut porter une attention particulière à la plantation de végétaux qui peuvent appauvrir les milieux naturels. Certains peuvent même compromettre l’avenir d’une forêt en nuisant à la régénération naturelle des peuplements forestiers! Malheureusement, ces végétaux sont souvent disponibles en pépinière ou même déjà présents dans notre environnement. C’est le cas notamment du nerprun, de la renouée du Japon (bambou japonais), du phragmite, de l’érable de Norvège et de l’érable à Giguère.

Bien qu’on puisse lutter pour contrôler leur expansion, leur éradication nécessite beaucoup de travail et de ressources. La meilleure protection est encore de choisir les espèces qui sont indigènes au Québec lorsqu’on réalise des plantations.

Le nerprun bourdaine: un envahisseur exotique qui menace l'établissement des plantations

2019-06-18
Le nerprun bourdaine (Rhamnus frangula ou Frangula alnus) est un arbuste exotique envahissant, bien connu dans l’est des États-Unis depuis quelques décennies. Par ses effets documentés sur la flore et les sols, il menace la biodiversité des écosystèmes forestiers. De plus en plus, le nerprun pose aussi des problèmes aux sylviculteurs du sud du Québec, notamment dans les jeunes plantations. Sa croissance très vigoureuse…