La renouée du Japon (Reynoutria japonica), ou bambou du Japon, est une plante herbacée vivace de deux à trois mètres de hauteur à pleine maturité et dont les tiges sont vertes à rougeâtres avec des taches pourpres. Elle a été introduite à plusieurs reprises en Amérique du Nord et elle est désormais présente dans toutes les provinces de l’Est du Canada. Les populations sont en pleine expansion, notamment à la faveur du réchauffement climatique.

La renouée du Japon pousse généralement en milieu ouvert, mais tolère l’ombrage et croît sur une grande variété de types de sol même si elle prolifère davantage sur un sol humide. Elle préfère les boisés dégagés, les clairières et la lisière des forêts. La renouée du Japon se propage essentiellement de manière végétative, c’est-à-dire que des fragments de tige ou de rhizome peuvent produire de nouveaux plants. Les tiges de renouée poussent en si forte densité qu’elles empêchent les semis naturels d’autres espèces de pousser. Les tiges sont toutefois moins denses sous le couvert forestier.

La lutte contre la renouée du Japon est un travail fastidieux, car elle est très persistante et difficile à éliminer une fois établie. Il est possible de tondre ou couper une colonie de renouée sur une base régulière pendant plusieurs années afin de l’affaiblir. Le creusage pour retirer les tiges et le rhizome est cependant la seule méthode éprouvée pour une éradication complète. Dans tous les cas, il ne faut pas composter ou jeter dans la nature le matériel arraché. Il doit être ramassé, mis dans des sacs hermétiques et déposé dans les ordures pour certaines villes ou exporté dans un site d’enfouissement. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre Municipalité pour les dispositions appropriées à prendre.

 

Sources :