UPA_logo_couleur

Les conseils de votre forestier de famille pour des interventions forestières réussies

La réalisation d’interventions forestières, comme la récolte du bois, nécessite une préparation soigneuse pour qu’elle s’effectue selon les règles de l’art et dans le respect des réglementations en vigueur. Voici des informations pertinentes, regroupées sous cinq thèmes, qui bénéficieront aux propriétaires de boisés qui désirent réaliser des travaux en forêt.

Trouver un forestier de famille

La gestion d’un boisé est plus complexe que cela ne peut paraître et c’est pourquoi les propriétaires forestiers ont intérêt à consulter des professionnels avisés. 

Plusieurs acteurs œuvrant en forêt privée peuvent vous aider pour planifier et réaliser vos interventions. La campagne du forestier de famille vise notamment à informer les propriétaires de boisés au sujet des programmes gouvernementaux existants et des services professionnels disponibles de la part du réseau de conseillers forestiers à travers le Québec. Les propriétaires de boisés d’une superficie forestière de 4 hectares et plus sont admissibles aux différents programmes. En premier lieu, le propriétaire doit trouver un conseiller forestier qui pourra l’épauler dans la gestion de son boisé.

Je cherche un expert

Consultez le répertoire de l’ensemble des ressources qui s’offrent aux propriétaires de votre région.

72
 

Obtenir des conseils pour vendre son bois

  • Respecter les réglementations
67
La réglementation provinciale des cours d’eau et milieux humides
68
 

Respecter les réglementations

Avant de procéder à une intervention, le propriétaire doit s’assurer que les interventions qu’il planifie respectent le cadre réglementaire.

Pour ce faire, il devrait, de prime abord, s’informer auprès de sa municipalité ou de sa MRC pour obtenir les règlements en vigueur et demander, le cas échéant, un certificat d’autorisation.

Si le boisé recèle des milieux humides et des cours d’eau, il faut alors adapter les interventions pour protéger ces milieux fragiles aux perturbations. Certains milieux humides boisés sont difficiles à identifier puisque l'eau n'est pas apparente à la surface du sol.

Pour vous aider à les repérer en forêt, il existe une cartographie des milieux humides. Une attention particulière doit être portée aux cours d’eau permanents et intermittents qui incluent parfois des fossés aménagés lorsque ceux-ci drainent un bassin versant de plus de 100 hectares.

Lorsqu’une érablière se situe en zone agricole et que sa superficie est de plus de 4 hectares sur les cartes écoforestières du ministère responsable des Forêts, il faut respecter les modalités d’interventions édictées par la CPTAQ et les travaux sylvicoles doivent être réalisés sous la supervision d’un ingénieur forestier.

Adopter les saines pratiques d’intervention en forêt privée

Les propriétaires forestiers consciencieux ont intérêt à réaliser des interventions qui respectent les pratiques d’aménagement forestier durable.

À cet effet, il existe un guide terrain sur les saines pratiques d’intervention en forêt privée qui permet aux producteurs et entrepreneurs forestiers de mieux se familiariser avec ces notions. Ce guide permet de promouvoir les mesures d’atténuation des impacts environnementaux lors des interventions en forêt.

Travailler de façon sécuritaire

Les interventions forestières sont de nature complexe et dangereuse. C’est pourquoi un accident peut survenir à tout moment. Il est fortement suggéré de suivre des formations en abattage sécuritaire pour réduire le risque d’accident lors des travaux. Les syndicats de producteurs forestiers offrent régulièrement des formations en abattage d’arbres répertoriées sur un calendrier provincial des formations.

Pour réduire les risques, il est également essentiel de bien choisir son équipement de protection individuelle et ses accessoires, et de toujours avoir en main une trousse de sécurité complète. Parmi les indispensables, citons le casque avec protège-oreilles et visière, les gants, le pantalon et les bottes de sécurité.

Si des personnes sont rémunérées pour vous aider dans cette activité, assurez-vous de respecter les exigences de la CNESST.

Abattage d’un arbre

Comment abattre un arbre en toute sécurité et réduire les risques d’accident. 

73
 

Obtenir des conseils pour vendre son bois

  • 52 66
    Récolter du bois
  • 63 62
    Mise en marché
  • 58 60
    Comparer les prix
  • 69 67
    Contrat de récolte
66
Récolter du bois
65
 

Récolter du bois

En forêt privée, la décision de récolter le bois revient à son propriétaire qui peut décider de réaliser les travaux lui-même, engager un entrepreneur forestier ou confier ce mandat à un conseiller forestier. Pour une récolte de bois de chauffage, consulter le guide Améliorer votre boisé par le récolte de bois de chauffage pourrait vous être utile. Si vous voulez vendre du bois à l'industrie, l’important est de façonner les arbres en billots selon les spécifications de l’acheteur afin de maximiser ses revenus bruts. Les syndicats ou les offices de producteurs forestiers organisent des formations à ce sujet, publient des articles dans leur journal et disposent de techniciens forestiers pouvant répondre à vos questions. Vous pouvez consulter la section sur la récolte forestière pour en apprendre davantage à ce sujet.

62
Contacter son syndicat de producteurs forestiers
61
 

Mise en marché

Les syndicats ou offices de producteurs forestiers administrent la réglementation de mise en marché des produits forestiers. Dans certaines régions, le syndicat ou l’office de producteurs forestiers est ainsi responsable de la mise en marché de l’ensemble du bois des producteurs, tandis que dans d’autres régions, seul le bois de qualité pâtes et panneaux est commercialisé par ces organismes. Le producteur est alors responsable de trouver un débouché pour son bois de sciage et déroulage et le syndicat de producteurs forestiers l’accompagne en lui communiquant les conditions d’achat des usines sur le territoire.

60
Comparer les prix sur Prixbois.ca
59
 

Comparer les prix

Les syndicats ou les offices de producteurs forestiers peuvent également vous renseigner sur les marchés disponibles et vous conseiller pour maximiser vos revenus. Par ailleurs, le site Prixbois.ca vous permettra de consulter et comparer les prix offerts pour vendre votre bois dans votre région.

67
Contrat type pour la récolte du bois
69
 

Contrat de récolte

Les propriétaires désirant faire réaliser les travaux de récolte par un sous-traitant ont tout intérêt à avoir un bon contrat. Voici un contrat type pour la récolte du bois qui a été réalisé par la Fédération des producteurs forestiers du Québec. Il permet entre autres de bien préciser les obligations du propriétaire et de l’entrepreneur forestier.

Fédération des producteurs forestiers du Québec

Contactez-nous

Maison de l’UPA
555, boul. Roland-Therrien, bureau 565
Longueuil (Québec)  J4H 4E7
Tél. : 450 679-0530, poste 8201
Courriel : bois@upa.qc.ca