Les élections fédérales auront lieu le 21 octobre prochain au Canada.  Durant la présente campagne électorale, la Fédération canadienne des propriétaires de boisés (FCPB), appuyée par la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ), a rappelé aux partis politiques que le secteur forestier était porteur de solutions face aux enjeux des changements climatiques, de développement socioéconomique des communautés rurales et d’occupation du territoire.

Afin de soutenir le travail des propriétaires forestiers canadiens, trois conditions ont été définies comme essentielles dans une lettre envoyée aux chefs des quatre principaux partis.

Dans cette lettre, la FCPB demandait les engagements des partis face aux conditions suivantes :

  1. Créer un régime d’épargne et d’investissement sylvicole.
  2. Défendre une exemption de taxes et quotas pour le bois d’œuvre produit à partir du bois des forêts privées dans un futur accord de commerce avec les États-Unis.
  3. Financer un programme canadien de reboisement et de travaux sylvicoles visant les 450 000 propriétaires forestiers.
 
Vous pouvez consulter le détail des conditions dans un exemple de lettre envoyée aux partis politiques.

Voici les lettres reçues des partis :

Consultez le résumé des réponses des partis dans l‘infolettre Forêts de chez nous PLUS d’octobre 2019.

Notre vidéo en lien avec la condition no 3.