Retombées de la mise en valeur :

2,5 milliards de revenus et 25 000 emplois dans toutes les régions du Québec

Annuellement, des dizaines de milliers de propriétaires forestiers contribuent à générer une activité économique structurante pour les communautés rurales par la mise en valeur des potentiels sylvicoles de leurs lots boisés. Dans un premier temps, ces activités engendrent une industrie de l’aménagement forestier pour accompagner les propriétaires dans la planification, la réalisation des travaux sylvicoles et la commercialisation du bois. En second lieu, le bois récolté permet la fabrication de nombreux produits forestiers. Bien que les informations portant sur les emplois et sur l’activité de l’industrie forestière soient connues, les données spécifiquement associées aux activités sylvicoles sur le territoire privé étaient incomplètes jusqu’à présent.

But de l’étude
La Fédération des producteurs forestiers du Québec a réalisé une étude visant à décrire le chiffre d’affaires et les emplois liés aux activités sylvicoles effectuées en forêt privée en 2012 pour chaque maillon de la filière. Les activités décrites dans cette étude sont liées à l’aménagement forestier, la récolte et la transformation de bois et ne tiennent pas compte des autres activités économiques se déroulant en forêt privée, telles l’acériculture, la chasse et la villégiature.

Pour consulter le Portrait économique des activités sylvicoles en forêt privée.

Retour vers le haut