Panneaux d’affichage, concours et capsules YouTube au programme dans la phase 2!

Longueuil, le 29 mars 2020. – Six partenaires du domaine forestier, soit le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, l’Union des producteurs agricoles, l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec, Groupements forestiers Québec, l’Association des entrepreneurs en travaux sylvicoles du Québec et la Fédération des producteurs forestiers du Québec, sont à nouveau réunis pour lancer la phase 2 de la campagne « Avez-vous votre forestier de famille? ».

Cette campagne, qui s’annonce encore plus prometteuse que la phase 1 déployée en 2018, se décline en plusieurs actions visant à joindre des propriétaires de boisé qui ne bénéficient pas déjà d’un soutien financier gouvernemental et professionnel de la part du réseau de conseillers forestiers à travers le Québec. Ces actions sont : 

  • une publicité sur 15 panneaux d’affichage en bordure d’autoroutes et de routes en avril et en septembre, selon les régions;
  • une publicité et un concours dans 50 journaux à travers le Québec en avril et en septembre, selon les régions;
  • une visibilité sur les réseaux sociaux grâce à une capsule vidéo qui peut être partagée;
  • une affiche visible dans les bureaux des municipalités du Québec;
  • un dépliant pouvant être remis par les conseillers forestiers aux propriétaires moins actifs;
  • une série de 8 capsules YouTube démontrant la relation entre un conseiller forestier et sa clientèle dans ses tâches régulières au cours de l’automne;
  • une vidéo, une affiche et un dépliant visant spécifiquement les producteurs agricoles possédant un boisé;
  • des relations médias pour faire connaître la campagne au grand public.

L’objectif de la phase 2 demeure la mise en valeur du réseau de conseillers forestiers existant à travers le Québec et la diffusion de la mesure de remboursement des taxes foncières et du Programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées qui sont à la disposition des propriétaires forestiers pour soutenir la réalisation de travaux d’aménagement forestier. La campagne s’inscrit également dans le Plan de soutien des partenaires au développement de la forêt privée 2020-2024 dévoilé par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs le 19 février dernier.

Il est possible de consulter les détails de la campagne et de se procurer les outils de cette dernière sur forestier-de-famille.com.

– 30 –

Renseignements:

Josée Lalande
Agente de communication
Fédération des producteurs forestiers du Québec
450 679-0540, poste 8288
jlalande@upa.qc.ca   

Budget Girard : la Fédération des producteurs forestiers du Québec salue les mesures pour soutenir la mise en valeur des forêts privées

Longueuil, le 11 mars 2020. – La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) salue les mesures annoncées par le ministre des Finances du Québec, M. Éric Girard. Ces mesures seront très bien reçues par les propriétaires et producteurs forestiers québécois puisque le Budget 2020-2021 prévoit quatre actions importantes pour le secteur de la forêt privée.

Le ministre des Finances du Québec, M. Éric Girard.

Premièrement, la mesure d’étalement du revenu forestier est reconduite jusqu’au 31 décembre 2025 et est améliorée en permettant maintenant d’étaler un revenu provenant de la vente de bois sur une période maximale de 10 ans au lieu de 7 ans.

Deuxièmement, des sommes sont prévues afin de permettre aux municipalités d’identifier les producteurs forestiers enregistrés dans les rôles d’évaluations foncières des municipalités. Il s’agit de l’étape préalable afin de permettre aux municipalités souhaitant favoriser le développement du secteur forestier d’établir un taux particulier de taxation foncière pour les producteurs forestiers.

Troisièmement, le Budget annonce une aide supplémentaire de 26 M$ sur 5 ans pour mobiliser davantage de bois des forêts privées. Ce montant sera administré par les agences régionales de mise en valeur des forêts privées.

Quatrièmement, le gouvernement prévoit un montant de 65 M$ pour accroître la contribution de l’industrie forestière à la lutte contre les changements climatiques. Cette somme servira à appuyer des initiatives tant en forêt publique qu’en forêt privée. Les producteurs forestiers savent depuis longtemps qu’ils peuvent jouer un rôle dans la séquestration de carbone si les instances politiques reconnaissent et soutiennent leur travail sylvicole.

Par ailleurs, un comité de liaison composé des représentants du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et de l’Agence du revenu du Québec sera formé. Ce comité aura pour objectif de simplifier l’administration du régime fiscal applicable aux propriétaires et producteurs forestiers. Cette nouvelle a également réjoui monsieur Pierre-Maurice Gagnon, président de la FPFQ. « Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, monsieur Pierre Dufour, peut compter sur notre appui afin de travailler à offrir un environnement d’affaires favorable aux producteurs forestiers », a-t-il indiqué.   

 

-30-

 

Marc-André Côté, ing. f., Ph. D.
Directeur général
450 679-0530, poste 8201
macote@upa.qc.ca      foretprivee.ca  

Création d’une catégorie d’immeubles pour les boisés sous aménagement: la FPFQ défend le projet de loi du gouvernement

Longueuil, le 6 février 2020. – Aujourd’hui en commission parlementaire, la Fédération des producteurs forestiers du Québec a défendu le projet de loi 48 visant à créer une catégorie d’immeubles pour les boisés sous aménagement et permettre aux Municipalités qui le désirent de les taxer différemment afin d’encourager la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises.

Marc-André Côté et Pierre-Maurice Gagnon ont bien expliqué les avantages reliés à la création d'une catégorie d'immeubles pour les boisés sous aménagement.

Le gouvernement du Québec répond ainsi à une demande des producteurs forestiers vieille de 50 ans.

 « Selon la volonté des Municipalités, cette mesure se traduira par un plus grand nombre de propriétaires réalisant des travaux d’aménagement forestier. Il en résultera des forêts plus résistantes aux épidémies d’insectes et aux maladies, du bois pour approvisionner l’industrie des produits forestiers et des milieux sensibles mieux localisés et protégés », a mentionné M. Pierre-Maurice Gagnon, président de la Fédération des producteurs forestiers du Québec.

Sur les 134 000 individus, familles, petites entreprises et grandes corporations détenant des lots boisés de plus de 4 hectares dans toutes les régions du Québec, 28 819 sont actuellement reconnus comme producteurs forestiers auprès du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Cette reconnaissance est accordée au propriétaire forestier de plus de 4 hectares détenant un plan d’aménagement forestier rédigé par un ingénieur forestier, qui en fait la demande à un bureau d’enregistrement de ce ministère. Cet enregistrement sera nécessaire pour bénéficier d’un taux de taxation distinct qui pourra varier entre 66 et 100 % du taux de taxation de base, selon la décision des élus municipaux. 

À propos de la FPFQ

La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) est l’organisation provinciale qui travaille à la promotion des intérêts de 134 000 propriétaires forestiers de tous les milieux sociaux, dont 29 800 producteurs forestiers. L’action régionalisée de ses 13 syndicats et offices vise la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises, ainsi qu’une commercialisation ordonnée des bois en provenance de ces territoires. La FPFQ est une fédération affiliée de l’Union des producteurs agricoles.

-30-

 

Renseignements :

Marc-André Côté, ing. f., Ph. D.
Directeur général
450 679-0530, poste 8201
macote@upa.qc.ca      foretprivee.ca  

Amélioration au programme de protection contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette et augmentation des investissements pour le reboisement en forêt privée

Longueuil, le 2 décembre 2019. – La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) et Groupements forestiers Québec saluent l’annonce du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Pierre Dufour, d’élargir les critères d’admissibilité pour protéger les petites forêts privées contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE). Les deux organisations se réjouissent également des nouvelles sommes accordées pour le reboisement des forêts en perdition et récoltées en raison de cette épidémie.  

Dorénavant, la superficie minimale des blocs d’arrosage d’insecticide biologique sera de 4 hectares pour les opérations d’épandage aérien de la Société de protection des forêts contre les insectes et les maladies (SOPFIM). De plus, un budget de 3 M$ sur 2 ans s’ajoutera aux programmes existants pour permettre la remise en production des peuplements forestiers dans le contexte de l’épidémie de la TBE. Ces décisions résultent de travaux menés au sein de la cellule d’urgence sur la gestion des conséquences de l’épidémie de la TBE, qui réunit des représentants de la FPFQ, de Groupements forestiers Québec et du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

« Les effets de cette épidémie sont trop importants pour qu’un seul partenaire suffise à gérer cette crise, mais la mise en commun de nos ressources et de nos expertises en réduira les conséquences », a déclaré M. Pierre-Maurice Gagnon, président de la FPFQ, en compagnie de M. Rénald Bernier, président de Groupements forestiers Québec.

À propos de la FPFQ

La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) est l’organisation provinciale qui travaille à la promotion des intérêts de 134 000 propriétaires forestiers de tous les milieux sociaux, dont 29 800 producteurs forestiers. L’action régionalisée de ses 13 syndicats et offices vise la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises, ainsi qu’une commercialisation ordonnée des bois en provenance de ces territoires. La FPFQ est une fédération affiliée de l’Union des producteurs agricoles.

À propos de Groupements forestiers Québec

Groupements forestiers Québec regroupe les 39 groupements de propriétaires de lots boisés du Québec qui ont pour mission l’aménagement intensif des ressources forestières dans une optique de développement durable. Ces organismes, formés de 26 000 propriétaires de lots boisés, intègrent dans leur mission le développement socioéconomique de leur région respective, la création d’emplois et l’enrichissement du patrimoine forestier.

-30-

Renseignements :

Marc-André Rhéaume
Directeur général adjoint
Fédération des producteurs forestiers du Québec
T. 450 679-0530, poste 8201
marheaume@upa.qc.ca  
foretprivee.ca

Marc Beaudoin  
Directeur général
Groupements forestiers Québec
T. 418 877-1344, poste 551
marc.beaudoin@resam.org 
resam.org

Création d’une catégorie d’immeubles pour les boisés aménagés : le gouvernement tient promesse

Longueuil, le 6 novembre 2019. – Avec la création d’une catégorie d’immeubles dans la Loi sur la fiscalité municipale pour les lots boisés aménagés, le gouvernement du Québec répond à une demande des producteurs forestiers vieille de 40 ans. Lorsque le projet de loi présenté hier à l’Assemblée nationale sera adopté, les Municipalités auront la possibilité de taxer différemment les lots boisés qui sont aménagés par rapport aux boisés qui ne le sont pas.

Le président de l'UPA, Marcel Groleau, le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Alain Lamontage, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour et le président de la Fédération des producteurs forestiers du Québec, Pierre-Maurice Gagnon, étaient présents pour l'annonce.

« Selon la volonté des Municipalités, cette mesure se traduira par un plus grand nombre de propriétaires réalisant des travaux d’aménagement forestier. Il en résultera des forêts plus résistantes aux épidémies d’insectes et aux maladies, du bois pour approvisionner l’industrie des produits forestiers et des milieux sensibles mieux localisés et protégés », s’est réjoui Pierre-Maurice Gagnon, président de la Fédération des producteurs forestiers du Québec.

Sur les 134 000 individus, familles, petites entreprises et grandes corporations détenant des lots boisés de plus de 4 hectares dans toutes les régions du Québec, 28 819 sont actuellement reconnus comme producteurs forestiers auprès du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Cette reconnaissance est accordée au propriétaire forestier de plus de 4 hectares détenant un plan d’aménagement forestier rédigé par un ingénieur forestier, qui en fait la demande à un bureau d’enregistrement de ce ministère. Cet enregistrement sera nécessaire pour bénéficier d’un taux de taxation distinct qui pourra varier entre 66 % et 100 % du taux de taxation de base, selon la décision des élus municipaux. 

« Au cours des décennies, des groupes de travail multipartites se sont régulièrement penchés sur le meilleur moyen d’utiliser la fiscalité foncière pour inciter les propriétaires forestiers à protéger et mettre en valeur leurs lots boisés, sans jamais parvenir à un consensus. Aujourd’hui, le gouvernement montre son caractère en dénouant cette impasse », a ajouté M. Gagnon.

« Afin d’obtenir un régime de fiscalité forestière performant, il restera à finaliser le travail amorcé pour simplifier et moderniser la mesure de remboursement des taxes foncières pour les producteurs forestiers. Ce remboursement prend la forme d’un crédit d’impôt disponible à tous les producteurs forestiers qui investissent dans des travaux d’aménagement forestier sur leurs propriétés », a conclu M. Gagnon.

 

À propos de la FPFQ

La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) est l’organisation provinciale qui travaille à la promotion des intérêts de 134 000 propriétaires forestiers de tous les milieux sociaux, dont 29 800 producteurs forestiers. L’action régionalisée de ses 13 syndicats et offices vise la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises, ainsi qu’une commercialisation ordonnée des bois en provenance de ces territoires. La FPFQ est une fédération affiliée de l’Union des producteurs agricoles.

-30-

Renseignements :
Marc-André Côté, ing. f., Ph. D.
Directeur général
450 679-0530, poste 8201
macote@upa.qc.ca      foretprivee.ca  

Programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées: le MFFP annonce 28,5 M$ par année pour 3 ans

Longueuil, le 9 juillet 2019. – La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) se réjouit de la reconduction du Programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées (PAMVFP) pour 3 ans avec un investissement de 28,5 M$ par année. Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), M. Pierre Dufour, en a fait l’annonce aujourd’hui à Saguenay, en compagnie du président de la FPFQ, M. Pierre-Maurice Gagnon, et de plusieurs représentants du secteur forestier.

François Tremblay, député de Dubuc, Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, et Pierre-Maurice Gagnon, président de la Fédération des producteurs forestiers du Québec, étaient présents pour l'annonce.

Concrètement, le programme assurera la stabilité du soutien financier gouvernemental dédié aux travaux sylvicoles en forêt privée. Cette aide est nécessaire pour initier des investissements sylvicoles présentant une faible rentabilité financière pour un propriétaire forestier, mais générant des retombées importantes pour la collectivité.

De plus, l’annonce imminente de la répartition de nouveaux crédits pour la séquestration du carbone à l’aide de travaux sylvicoles, prévus dans le dernier Budget du Québec, devrait bonifier cette enveloppe budgétaire du PAMVFP.

« Le gouvernement du Québec perçoit dorénavant la forêt privée comme une source essentielle d’approvisionnement pour l’industrie des produits forestiers, mais également comme un vecteur de services environnementaux pour la collectivité. Cette polyvalence de la forêt est un précieux atout pour le Québec », a déclaré M. Gagnon.

Rappelons que le PAMVFP offre un soutien financier aux propriétaires forestiers réalisant des travaux d’aménagement forestier. Administré par les agences régionales de mise en valeur des forêts privées, le PAMVFP soutient l’encadrement professionnel exercé par les ingénieurs forestiers et la réalisation des travaux sylvicoles admissibles en forêt.

À propos de la FPFQ

La Fédération des producteurs forestiers du Québec est l’organisation provinciale qui travaille à la promotion des intérêts de 134 000 propriétaires forestiers de tous les milieux sociaux, dont 29 000 producteurs forestiers. L’action régionalisée de ses treize syndicats et offices vise la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises, ainsi qu’une commercialisation ordonnée des bois en provenance de ces territoires. La FPFQ est une fédération affiliée de l’Union des producteurs agricoles (UPA).

Renseignements :
Marc-André Côté, ing. f., Ph. D.
Directeur général
450 679-0530, poste 8201
macote@upa.qc.ca      foretprivee.ca  

Congrès de la Fédération des producteurs forestiers du Québec: des défis à l’horizon pour le gouvernement Legault

Orford, le 7 juin 2019. – Lors de leur congrès annuel tenu à Orford, ces 6 et 7 juin, les délégués des propriétaires et producteurs forestiers de toutes les régions du Québec se sont questionnés sur les orientations du gouvernement Legault vis-à-vis la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises.

Les 134 000 propriétaires forestiers québécois reçoivent actuellement des demandes pressantes de la part de ministères et de la société civile pour accroître la production et la récolte de bois sur leurs propriétés, ainsi que pour protéger les paysages forestiers, la biodiversité, les milieux humides et les habitats des espèces menacées et vulnérables.

Le président de la FPFQ, M. Pierre-Maurice Gagnon prend la parole lors de l'AGA 2019.
Le président de la FPFQ, M. Pierre-Maurice Gagnon prend la parole lors de l'AGA 2019.
M. Martin Caron, premier vice-président à l'UPA prend la parole lors de l'AGA 2019 de la FPFQ.
M. Martin Caron, premier vice-président à l'UPA prend la parole lors de l'AGA 2019 de la FPFQ.

Si l’on sait qu’une bonne gestion des forêts peut permettre de réaliser plusieurs objectifs à la fois,  les représentants des propriétaires forestiers, regroupés sous la Fédération des producteurs forestiers du Québec, ont réitéré l’importance de pouvoir miser sur l’éducation, le soutien professionnel et les mesures incitatives pour favoriser l’évolution des pratiques forestières; les réglementations devant plutôt servir de garde-fou contre les pratiques abusives.

« L’accroissement du financement du Programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées, le financement de plans d’aménagement forestier bonifiés pour inclure l’information sur les milieux naturels à protéger et une fiscalité municipale encourageant la mise en valeur des potentiels sylvicoles et la rémunération des services environnementaux nous apparaissent comme des nécessités pour répondre aux attentes de tous », a déclaré M. Pierre-Maurice Gagnon, président de la Fédération des producteurs forestiers du Québec. « Malheureusement, nous n’avons pas encore entendu parler suffisamment de gestion des forêts privées de la part des membres du nouveau gouvernement », a-t-il regretté.

« La vitalité du territoire rural dépend des activités des gens qui y habitent. Les propriétaires forestiers contribuent à générer une industrie de produits forestiers, une industrie récréotouristique et une industrie acéricole, tout en préservant un patrimoine naturel pour la prochaine génération », a ajouté M. Gagnon ».

À propos de la FPFQ

La Fédération des producteurs forestiers du Québec est l’organisation provinciale qui travaille à la promotion des intérêts de 134 000 propriétaires forestiers de tous les milieux sociaux, dont 29 000 producteurs forestiers. L’action régionalisée de ses treize syndicats et offices vise la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises, ainsi qu’une commercialisation ordonnée des bois en provenance de ces territoires. La FPFQ est une fédération affiliée de l’Union des producteurs agricoles (UPA).

Renseignements :          

Marc-André Côté
Directeur général
450 679-0530, poste 8201 | C. 514 378-6543
macote@upa.qc.ca      foretprivee.ca  

Jean-Pierre Dansereau, lauréat 2019 du prix Henri-Paul-Gagnon

Orford, le 6 juin 2019. – Monsieur Jean-Pierre Dansereau, directeur général du Syndicat des propriétaires forestiers de la région de Québec (SPFRQ) de 2011 à 2018, et directeur général de la Fédération des producteurs forestiers du Québec de 2001 à 2011, a reçu le prix Henri-Paul-Gagnon lors du banquet du congrès de la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) tenu à Orford, ce 6 juin.

Jean-Pierre Dansereau reçoit le prix Henri-Paul-Gagnon 2019 des mains du premier vice-président et du président de la FPFQ, de MM. Gaétan Boudreault et Pierre-Maurice Gagnon.
Jean-Pierre Dansereau reçoit le prix Henri-Paul-Gagnon 2019 des mains du premier vice-président et du président de la FPFQ, de MM. Gaétan Boudreault et Pierre-Maurice Gagnon.

Parmi ses principales réalisations, M. Dansereau s’est beaucoup impliqué dans les comités qui ont mené à la création du nouveau régime forestier québécois, entre 2008 et 2010. Ses efforts ont permis aux propriétaires forestiers et aux organismes syndicaux qui les représentent de conserver leur droit d’exercer une mise en marché collective du bois au Québec. Au nom de la FPFQ, il a aussi participé activement, en 1995, au Sommet de la forêt privée pour développer la nouvelle gouvernance de la forêt privée qui s’est concrétisée par la création des Agences de mise en valeur de la forêt privée. Membre actif du comité de suivi du Sommet, il a été un acteur majeur pour la préparation de la rencontre des Partenaires de la forêt privée qui s’est tenue au printemps 2006. Durant les années 2000, il a fortement contribué à rebâtir une cohésion des syndicats régionaux au sein de la fédération provinciale. Il est entré à l’Office des producteurs de bois de la région de Québec en 1989, où à cette époque, il s’occupait des dossiers de développement forestier et d’information.

Autant pour ces réalisations que pour ses autres mandats en tant que directeur général au SPFRQ qu’à la FPFQ, M. Dansereau fut identifié comme un rassembleur et un communicateur qui savait garder son calme lors des discussions et des négociations de tous genres. « Jean-Pierre était un très bon navigateur, même en eaux troubles», ajoute le président de la FPFQ, M. Pierre-Maurice Gagnon.

Cet ingénieur forestier de formation est connu et reconnu dans le domaine de la forêt privée pour sa capacité à synthétiser et vulgariser des enjeux complexes. Il était un porte-parole crédible auprès des propriétaires forestiers et des organismes du secteur. Visionnaire et imaginatif dans la recherche de solutions novatrices, M. Dansereau est toujours bien préparé pour défendre ses dossiers et s’impose une rigueur professionnelle en tout temps. Enfin, en plus de préconiser une approche humaine avec ses interlocuteurs, il a un souci de transparence dans toutes ses collaborations.

Depuis juillet 2018, M. Dansereau poursuit sa carrière chez Rexforêt où il occupe le poste de directeur général.

Le prix Henri-Paul-Gagnon

Le prix Henri-Paul-Gagnon est décerné annuellement à une personne ayant contribué de façon exceptionnelle à la vie syndicale dans le secteur de la forêt privée. Institué en 2010, le prix est attribué à la mémoire de M. Henri-Paul Gagnon, originaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, président fondateur de la Fédération en 1970.

À propos de la FPFQ

La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) est l’organisation provinciale qui travaille à la promotion des intérêts de 134 000 propriétaires forestiers de tous les milieux sociaux, dont 29 000 producteurs forestiers. L’action régionalisée de ses 13 syndicats et offices vise la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises, ainsi qu’une commercialisation ordonnée des bois en provenance de ces territoires. La FPFQ est une fédération affiliée de l’Union des producteurs agricoles (UPA).

-30-

Renseignements :
Marc-André Côté
Directeur général
Fédération des producteurs forestiers du Québec
T. 450 679-0540, poste 8201
macote@upa.qc.ca    foretprivee.ca

Budget Girard : Utiliser la foresterie pour lutter contre les changements climatiques

Longueuil, 21 mars 2019. – La Fédération des producteurs forestiers du Québec accueille favorablement la mesure du budget du ministre des Finances du Québec prévoyant « qu’un soutien particulier sera apporté au secteur forestier afin de favoriser la plantation d’arbres pour lutter contre les changements climatiques ». Depuis longtemps, les producteurs forestiers savent qu’ils peuvent jouer un rôle dans la séquestration de carbone, en autant que les politiques reconnaissent et soutiennent leur travail sylvicole.

À propos de la FPFQ

La Fédération des producteurs forestiers du Québec est l’organisation provinciale qui travaille à la promotion des intérêts de 134 000 propriétaires forestiers de tous les milieux sociaux, dont 29 000 producteurs forestiers. L’action régionalisée de ses 13 syndicats et offices vise la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises, ainsi qu’une commercialisation ordonnée des bois en provenance de ces territoires. La FPFQ est une fédération affiliée de l’Union des producteurs agricoles (UPA).

 -30-

Renseignements :                      
Marc-André Côté
Directeur général
450 679-0530, poste 8201
macote@upa.qc.ca
foretprivee.ca

Hommage à un grand défenseur de la forêt privée: Salut M. Léonard Otis!

Rimouski, le 18 mars 2019. – C’est avec regret que nous avons appris le décès de M. Léonard Otis, producteur forestier du Bas-Saint-Laurent. Ce dernier nous a quittés à l’âge de 95 ans, nous rapportait Radio-Canada plus tôt cet avant-midi. Cet homme, de Saint-Damase-de-Matapédia, a toujours défendu les intérêts des propriétaires forestiers afin qu’ils obtiennent un juste prix pour leurs bois et des mesures pour aménager les forêts. Auteur du livre Une forêt pour vivre dont la préface est signée par Richard Desjardins, M. Otis aura, sans contredit, laissé sa marque dans le domaine forestier.

Considéré comme un pionnier du syndicalisme agricole et forestier, ce sylviculteur infatigable a poursuivi son combat contre les politiques et les méthodes de récolte qui ont sacrifié le développement de régions entières pour lesquelles il a prêté sa voix. « M. Otis aura été un ardent défenseur et lorsque l’industrie n’était pas à l’écoute, il prenait les moyens pour se faire entendre. Cela permettait d’obtenir gain de cause. Les juges à l’époque comprenaient l’essence de ses revendications », indique M. Charles Edmond Landry, directeur général du Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent (SPFBSL).

M. Léonard Otis a milité au sein de plusieurs organismes, étant président de l’Office des producteurs de bois de Rimouski de mai 1963 à mai 1968 puis, premier vice-président de cette même organisation. Il a aussi présidé d’autres organismes, notamment la Société d’implantation de la papeterie de La Matapédia et du Comité du réaménagement forestier du Témiscouata.

Honoré à maintes reprises, détenteur de multiples prix de reconnaissance, tous ont salué, au fil du temps, son opiniâtreté et sa détermination comme en témoigne l’éditorial du Journal des Forestiers, signé par le conseil d’administration de l’époque, en mars-avril 1988. M. Otis se retirait alors après 40 ans de loyaux services au sein du Syndicat.

Connu de plusieurs comme étant intègre, honnête, direct et entier avec tout ce que cela implique, M. Léonard Otis alias le Jardinier de la forêt, a mis de l’avant plusieurs projets d’envergure dans le monde forestier et dans d’autres domaines, et les a menés à terme avant de nous quitter. « Il laisse sa marque dans le développement régional en général. On pourrait le décrire comme un précurseur de ce qu’on reconnaît aujourd’hui comme étant le développement durable dans tous les sens du mot », précise M. Landry.

Parmi ses nombreux prix, M. Léonard Otis a reçu le Prix Laurent-Barré en 2012. Il a aussi été le premier lauréat du prix Henri-Paul-Gagnon en 2010. Celui-ci permet de souligner une contribution exceptionnelle à la vie syndicale dans le secteur de la forêt privée familiale. Ce prix est remis chaque année par le président de la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ), lors de son congrès annuel.

Toute l’équipe du SPFBSL tient à offrir ses plus sincères condoléances  à la famille et aux amis de M. Otis. Merci à vous M. Otis, vous laissez une trace indélébile pour les générations à venir!

– 30 –

Source :

Chantale Arseneault
Coordonnatrice à l’information
SPFBSL
carseneault@upa.qc.ca
418 723-1939, poste 4506

?>