Effets des réglementations environnementales sur la possibilité de récolte

La complexification de l’environnement réglementaire
Au cours des 20 dernières années, les exigences réglementaires visant les 134 000 propriétaires forestiers québécois se sont accrues. Aujourd’hui, ces réglementations peuvent être adoptées par les municipalités locales, les municipalités régionales de comté (MRC), la Commission de protection du territoire agricole du Québec, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Environnement Canada et Pêches et Océans Canada.

Chaque règlement impose ses contraintes à l’abattage d’arbres et la juxtaposition de ces exigences génère un effet cumulatif dans les restrictions imposées sur une propriété forestière. Cette situation peut décourager des propriétaires à entreprendre des travaux d’aménagement forestier.

Des effets sous-estimés sur les activités de récolte
Dans le but d’évaluer les conséquences d’interdire l’abattage d’arbres sur la possibilité de récolte forestière du territoire d’une MRC, une étude a été réalisée par la Coopérative Terra-Bois et la Fédération des producteurs forestiers du Québec.

 

Consultez l’infolettre en totalité en version PDF:
2017-09-01 – Effets des réglementations environnementales sur la possibilité de récolte